Vous êtes vous déjà trouvé dans cette situation :

Une personne, non musulmane, vous pose une question sur l'Islam. Vous connaissez la réponse et vous tachez de lui expliquer du mieux possible votre point de vue seulement le message ne passe pas. Après 30 min de débat, vous repartez frustré de ne pas avoir donné une réponse évidente, limpide, à cet personne.

Vous vous demandez comment faire pour améliorer votre argumentation ?

La réponse est simple : utilisez des images.

Voici deux exemples lors d'une conversation entre un Sheikh et un Britannique.

Les femmes musulmanes sont des reines

Un non-musulman d'origine britannique vient rencontrer un Sheikh pour lui poser une question.

Pourquoi n'est-il pas possible pour les femmes musulmanes de serrer la main aux hommes ?

Le Sheikh demanda : Peut-on serrer la main de la Reine Elizabeth ?

Le Britannique répondit : Bien sûr que non ! Seulement une certaine catégorie de personnes a le droit à ce privilège.

Le Sheikh répondit : nos femmes sont des reines et les reines ne serrent pas la main à n'importe qui.

L'histoire du Sheikh, du Britannique et des bonbons.

L'homme britannique posa une nouvelle question au Sheikh :

Pourquoi les femmes musulmanes couvrent-elles leur corps et leurs cheveux ?

bonbons_par_if

Le Sheikh sourit, fouilla dans ces poches et en sortie deux bonbons.

L'un bleu et l'autre rose. Il ouvrit l'emballage du bonbon de couleur bleu et conserva tel quel le bonbon rose.

Il les jeta tous les deux sur le sol poussiéreux et demanda à son invité :

« Si je vous demande de choisir entre ces deux bonbons, lequel choisirez-vous ? »

L'homme lui répondit : « Celui qui est couvert. »

Le Sheikh lui dit : «C'est ainsi que nous considérons et prenons soin des femmes chez nous. »

Ces deux histoires vous ont plus ? Comprenez-vous mieux l'importance d'utiliser des images, des métaphores dans votre communication ?

Je vous encourage à parler avec des images dès que vous sentez qu'il y a blocage pour dépasser les limites du conscient.

Si cet article vous a plus, partagez-le avec vos amis sur Facebook.