Salamou Alaikoum, aujourd’hui je vous propose d’enfiler votre tenue d’Ihram, de vous équiper de votre gourde et du Coran, et de me suivre pour un voyage virtuel à la Mecque.

Prêt pour ce voyage dans le temps et dans l’espace ? Bismillah !

Arrivé à la Mecque

« Bienvenue à l’aéroport de Djedda. Il est 10h du matin et la température est de 35 °C. »

Enfin ! Après 6 heures de vol durant lequel vous n’avez pas fermé l’œil grâce à votre voisin dont le ronflement réveillerait les morts, nul besoin de dire que vous êtes impatient de vous dégourdir les jambes.

Après avoir fait quelques pas, vous vous sentez mieux et d'attaque pour commencer votre journée. « El-Hajj, j’arrive ! » Vous avez envie de crier tellement vous êtes excité, mais vous vous reprenez à la dernière seconde, heureusement ! L’excitation est justifiée bien sûr. Après avoir passé les 5 dernières années à vous trouver des excuses pour retarder ce devoir religieux qu’est le pèlerinage à la Mecque, vous vous êtes finalement décidé cette année et vous avez tenu ferme.

Après avoir survécu à la marée humaine de voyageurs, aux douaniers inquisiteurs et aux policiers inquiétants, vous rejoignez votre guide puis vous montez dans un bus qui vous attend vous et un bon nombre de personnes. Plus que 75 km à parcourir (une partie de plaisir) et vous serez enfin à la Mecque. Vous ne tenez plus en place !

Vous avez déjà fait votre ihram à bord de l’avion comme il est coutume pour ceux allant directement à la Mecque, et vous vous occupez en récitant quelques douaa que vous connaissez. Le temps parait si long lorsque l’on a hâte d’arriver à destination !

L’hôtel trouvé, les bagages jetés pêle-mêle, et votre soif apaisée, vous quittez l’établissement pour suivre vos semblables, portant comme tous les hommes la toge romaine..., el-Ihram pardon, la tenue obligatoire non cousue que tous les pèlerins en état de sacralisation portent.

 

La Kaaba, la pierre noire et le mont Arafat

Vous suivez toujours votre guide et l’écoutez attentivement, mais vous êtes comme la girouette à vous retourner dans tous les sens pour enfin apercevoir la Kaaba. Et soudain, elle apparaît devant vous ! Vous l’avez certes vue maintes et maintes fois à la télévision ; cela n’empêche pas que sa vue en vrai vous donne un frisson d'émotion. Vous commencez par faire le tawaf [circumambulation], c'est-à-dire tourner sept fois autour de la Kaaba en partant de la pierre noire.

 

kaaba

 

Une fois les sept tours finis, vous allez accomplir une prière de 2 rakâats, et ce derrière la station d’Abraham [maqam Ibrahim], pour suivre la Sunna du prophète [que la paix et le salut d'Allah soient sur lui]. Et ce monde qui bout, et ces gens qui font ce que vous faisiez il y juste un instant ; tout cela vous emplit de bonheur et d’un sentiment de complétude que vous avez de la peine à comprendre pendant un moment. Une sensation de dévotion et de bien-être intense s’empare de vous. Vous pleurez.

Vous mettez fin à votre contemplation pour aller faire le parcours d’Es-Safa et El-Merwa (es-saây). Au bout des sept va-et-vient, malgré la fatigue, vous pensez en vous même que cette journée restera gravée dans votre mémoire et au fond de votre cœur. Avant d’aller vous reposer dans votre chambre d’hôtel, vous faites d’abord la queue pour accéder à l’eau de Zemzem, cette eau bénie presque aussi connue que la Kaaba elle même. Jamais eau ne vous a semblé si bonne !

Vous êtes arrivé le 6ème jour de Dhou El-Hidja et maintenant, après maintes prières au sein de la mosquée sacrée [quoique pas assez à votre avis], le 8e jour, vous partez pour ‘Mina’ et y accomplissez les prières du jour même et celle d’El-Fajr du lendemain. Une fois le soleil levé, il est temps d’aller à la montagne d'Arafat, où vous ferez les prières de Dohr et de Asr et profiterez des intervalles entre les prières pour implorer Allah. Arafat est peut-être l’un des jours les plus fatigants [les jours de lapidation étant d’une autre ligue bien sûr], mais votre Hajj ne saurait être complet ou valide sans ; c’est un pilier du Hajj.

Le messager d’Allah [que la paix et la bénédiction d’Allah soit sur lui] dit après tout : « El-Hajj c’est Arafat » et cela veut tout dire !

homme priant  à arafat

 

Le jour de l’Aïd

Vous y restez jusqu’au coucher du soleil puis vous allez, suivant le mouvement toujours, vers Muzdalifa où vous pourrez accomplir les prières restantes de la journée et ramasser les cailloux nécessaires à la lapidation. Vous faites la prière de Fajr avant de regagner la ville de Mina.

Aid El-Ad’ha est enfin arrivé, vous en revenez à peine ! Vous lapidez la grande stèle jamrat el-aqaba de 7 cailloux puis c'est l'heure d'aller chez le coiffeur pour vous raccourcir les cheveux afin d'accomplir la petite désacralisation. Plus tard, vous rejoignez la Mecque et accomplissez tawaf el-ifadha, finalisant ainsi la désacralisation. Puis il est temps de retourner à Mina pour y passer la nuit.

 

Un peu de viande vous est offert par les membres organisateurs de l’agence, car, comme beaucoup de gens présents, vous avez préféré payer quelqu'un pour sacrifier le mouton de l'Aïd plutôt que de le faire vous-même. Le restant de la viande non consommée est offert aux démunis, ce qui vous rend heureux, car tout le monde est sur un pied d'égalité à la Mecque. Quelle que soit la couleur de peau, la langue, les origines, le milieu social, vous êtes tous frères et sœurs en Islam. Vous faites partie de la Oumma, la communauté de Mohammed [que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui].

Durant le 11, 12 et 13ème jour de Dhou El-Hidja, vous allez lapider les 3 stèles de Mina, avec 7 cailloux chacune, en commençant par la plus petite.

Une fois cela accompli, c'est triste à dire, mais votre Hajj touche à sa fin. Il ne vous reste plus qu’à faire tawaf el wadaâ [circumambulation d’adieu] et à prier derrière maqam Ibrahim [2 rakâats] lorsque vous aurez fini vos préparatifs de départ.

 

Mecque03

 

Vous passez la semaine qui reste de votre quinzaine à Médine, visitant la mosquée du prophète et certains autres endroits, regrettant que votre Hajj soit d’ores et déjà fini. Le temps est passé tellement vite que cela ressemblait presque à un rêve…

Retour à la réalité

Tant d’argent dépensé à tort et à travers, tant de voyages à gauche et à droite, mais, au final, qu’est-ce que Venise, qu'est-ce que le Mexique ou même la Thaïlande face à la Mecque ?
Vous vous demandez si votre vie aurait été autre si vous aviez mené ce voyage avant, même si au fond de vous-même, vous connaissez la réponse à cette question.

À votre retour, vous ne cessez de parler de ce merveilleux voyage à tous vos frères et sœurs et leur conseillez d’aller accomplir leur pèlerinage tant qu'ils sont encore jeunes.
Et dire que si le Hajj est accepté par Allah, toutes les fautes commises [les péchés, les mauvaises actions] sont effacées. Et oui, à l’issu du pèlerinage, votre compteur est remis à zéro.

C’est ce que j’appelle un nouveau départ !

Et vous mes frères et sœurs, vous partez quand ?

 

Article participe à l’évènement interblogueurs “Le pèlerinage : 5ème pilier de l'Islam” organisé par le site Blog-islam.

Les recherches courantes:

  • hadj vous donne une tenu de pelerrin
  • la mecque comme si jietais