L'Aïd-el-Kébir appelé aussi Aid al-Adha, fête la plus importante de l'islam, symbolise la soumission à Dieu du prophète Ibrahim (ou Abraham 'alayhi Salam) qui, obéissant à un commandement divin, était prêt à sacrifier son fils unique, Ismael. Un bélier lui fut finalement substitué.

Elle a lieu le 10 du mois de Doul-Hijja, le dernier mois du calendrier musulman, après la station sur le mont Arafat (waqfat Arafa). Elle marque chaque année la fin du pèlerinage (hajj).

En souvenir de cette soumission totale d'Ibrahim à Allah, les familles musulmanes sacrifient un mouton ou un bélier, mais parfois d'autres animaux comme des vaches, ou des chèvres, en l'égorgeant, couché sur le flanc gauche et la tête tournée vers La Mecque, après la prière de l'aïd.

Qui était le prophète Ibrahim (Abraham) ?

Allah Taala cite 69 fois dans 25 sourates le nom du prophète Ibrahim (‘alayi Salam) dans le Coran. Cela nous donne une idée de son importance dans la religion musulmane. Son arrière grand-père était le prophète Nouh (Noé) (‘alayi Salam).

Il grandit en Iraq, dans la ville de Babel (Babylone). La ville était connue pour sa fabrication et son commerce des idoles, mais Ibrahim (‘alayi Salam), même à son plus jeune âge ne s’est jamais prosterné devant une idole.

En grandissant Ibrahim (‘alayi Salam) invita son peuple à adorer Allah, Dieu unique mais les gens, obstiné, ne l’écoutaient pas.

Puis Le Prophète Ibrahim a décidé de montrer aux gens combien leurs idoles étaient inutiles en les détruisant pendant le festival annuel qui était organisé en dehors de la ville.

Une idole en pierre

La destruction des idoles 

Le jour du festival, le prophète Ibrahim ('alayhi Salam) attendit d’être seul pour s’introduire dans le temple où toutes les idoles importantes étaient gardées. Il prit une hache, cassa toutes les idoles sauf la plus grande et il prit soin de mettre la hache dans la main de la grande idole, laissé intact.

Le Prophète Ibrahim fut emmené en justice pour destruction des idoles.

(Alors) ils dirent : "Est-ce toi qui as fait cela à nos divinités, Abraham ?”. Il dit : "C'est la plus grande d'entre elles que voici, qui l'a fait. Demandez-leur donc, si elles peuvent parler". Se ravisant alors, ils se dirent entre eux : "C'est vous qui êtes les vrais injustes". Puis ils firent volte-face et dirent : “Tu sais bien que celles-ci ne parlent pas”. Il dit : "Adorez-vous donc, en dehors de Dieu, ce qui ne saurait en rien vous être utile ni vous nuire non plus. Fi de vous et de ce que vous adorez en dehors de Dieu ! Ne raisonnez-vous pas ?" Ils dirent : "Brûlez-le, secourez vos divinités si vous voulez faire quelque chose (pour elles)". (Sourate 21 : 62-68)

Quand Ibrahim ('alayhi Salam) entra dans le feu, il pria Allah de le protéger. Allah Taala dit : " Nous dîmes :"O feu, sois pour Ibrahim une fraîcheur salutaire"". (Sourate 21:69). Namroud et ses partisans furent surpris de voir Ibrahim assis au milieu du feu brûlant. Beaucoup qui ont vu ce miracle se sont aperçus de la véracité de son enseignement, mais les autres sont restés arrogants et obstinés. Après un moment Ibrahim ('alayhi Salam) sortit du feu.

Namroud comprit qu'il ne pouvait lui faire de mal parce qu'il était sous la protection d'Allah. Alors il lui ordonna de quitter son royaume et il empêcha quiconque de suivre la religion d’Ibrahim.

Le Sacrifice d’Ismael

Le rêve d'Ibrahim 

Ibrahim ('alayhi Salam) alors quitta sa terre natale avec sa famille pour la Palestine. Ibrahim ('alayhi Salam) ne pouvait avoir d'enfant de sa femme Sarah. Sarah lui suggéra de se marier avec leur servante Hajjar, peut être qu'Allah leur donnera un enfant.

L'union d'Ibrahim et d'Hajjar fut bénie par Dieu et ils eurent un fils à qui ils donnèrent le prénom Ismaïl ('alayhi Salam). Quand Le Prophète Ismaïl ('alayhi Salam) est né, son père Le Prophète Ibrahim ('alayhi Salam) avait 86 ans. 

Lorsque Ismaïl ('alayhi Salam) avait 13 ans, son père vu en rêve qu'il était en train de sacrifier son fils. Le Prophète Ibrahim ('alayhi Salam) recevait souvent les ordres d'Allah sous forme de songes, mais comme il s'agissait de tuer son fils, il se demandait si c'était vrai. Le lendemain, il vit le même songe, et devient sûr que c'était un ordre d'Allah.

Allah Taala dit : " Puis quand celui-ci fut en âge de l'accompagner, [Abraham] dit : "Ô mon fils, je me vois en songe en train de t'immoler. Vois donc ce que tu en penses". (Ismaël) dit : "Ô mon cher père, fais ce qui t'es commandé : tu me trouveras, s'il plaît à Dieu, du nombre des endurants" (Sourate 37:102).

La tentation de Satan

A ce moment, le Diable, se déguisant sous forme d'un homme âgé et sage, courut vers Ismaïl et lui dit : "Ismaïl, ton père est devenu âgé et ne sait ni ce qu'il fait ni ce qu'il dit, il va te tuer ! Tu dois t'échapper." Le garçon se mit debout, prit sept cailloux et les jeta vers l'homme âgé !

Quand le diable trouva que ses tentatives avec le garçon étaient vaines, il se tourna vers la mère. Hager n'était pas moins soumise à Allah que Ibrahim et Ismaïl. Mais pourquoi n'a-t-elle pas été citée dans l'histoire ? Car sa soumission réside dans son silence. Le Diable donc couru vers Hager et lui dit : "Secours ton fils, ton fils va mourir, ton mari va tuer ton fils unique…" Et la femme, soumise à Allah, prit sept cailloux et les jeta vers l'homme âgé sans savoir que c'était le diable.

Le dernier espoir pour le diable residait dans Ibrahim ('alayhi Salam) lui-même. Le diable lui dit : "Est-ce que tu vas tuer ton fils, Ibrahim ? Ton fils unique !"  Mais Ibrahim ('alayhi Salam), soumis à Allah, prit sept cailloux et les jeta sur le diable.

Cérémonie de la lapidation de Satan

Cérémonie de la lapidation de Satan

L'immolation d'Ismael et le miracle d'Allah

Une fois le Diable lapidé, Ibrahim ('alayhi Salam) amena ensuite son fils Ismaël avec lui. Il le pris sur ses genoux et posa le couteau sur sa gorge. Ismaël, craignant que son père ait pitié de lui, lui demanda de le retourner pour ne pas le regarder dans les yeux lors de l'immolation. Ibrahim ('alayhi Salam) commença alors à faire bouger le couteau, mais le couteau ne coupa point. Gloire à Allah ! Ismaël sentait le couteau sur son cou mais ne sentait rien d'autre. Le couteau allait et venait sur le cou d'Ismaïl, mais ne le tuait pas. Alors l'enfant dit à son père, croyant que son bras faiblissait par pitié : "Plus fort mon père, Plus fort."

Allah Taala dit: « (Ismaïl) dit : « O mon cher père, fais ce qui t'es commandé : tu me trouveras, s'il plaît à Allah, du nombre des endurants. Puis quand tous deux se furent soumis (à l’ordre d'Allah) et qu’il l'eut jeté sur le front». » (Sourate 37 :103).

Le Prophète Ibrahim ('alayhi Salam) fit comme demandé par son fils. Et lorsqu'il sentit la lame coupé, il fut surpris de voir son fils debout à côté de lui et à sa place un mouton égorgé.

Allah Taala dit: " Voilà que Nous l'appelâmes " Ibrahim ! Tu as confirmé la vision, c'est ainsi que Nous récompensons les bienfaisants. C'était là certes, l'épreuve manifeste. Et Nous le rançonnâmes d'un Grand Sacrifice. Et Nous perpétuâmes son renom dans la postérité : Paix sur Ibrahim"" (Sourate 37:104-109).

Ce qu’il faut retenir

 

Le Prophète Ibrahim ('alayhi Salam) est appelé le père des prophètes car de son fils Ismaël ('alayhi Salam) descendent les prophètes Arabes, incluant notre Prophète Mohamad (Salla Allah 'alayhi wa Salam), et de son fils Isaac ('alayhi Salam) descendent les prophètes juifs incluant Le Prophète 'Issa (Jesus) ('alayhi Salam).

Allah rendit les actions du Prophète Ibrahim ('alayhi Salam) obligatoire pour tous les musulmans. Ainsi, quand nous partons pour le Hajj, nous marchons entre Safà et Marwà en souvenir de Hajjar. Nous allons aussi à Minna pour offrir en sacrifice un animal et lapider Satan.

Pouvez-vous imaginer le degré de foi de notre prophète Ibrahim et de son fils Ismaël ? Serions-nous prêts à faire un sacrifice pareil pour Allah ?

Le jour de l’Aïd al-Kabir ne doit pas être seulement l'opportunité de manger du mouton. Il doit être aussi un jour de réflexion sur le degré de notre foi, un jour de rappel de la Bonté et de Miséricorde d’Allah, un jour de générosité pour les plus démunis et un jour de joie.

Je vous souhaite à toutes et à tous, du fond du cœur, une très bonne fête de l’Aid al-Kabir !!!

 

 

Crédit photo : Dalbera, Liesie, Amellie de Brisbane

Les recherches courantes:

  • sidna ibrahim
  • sidna ibrahim el khalil
  • histoire sidna ibrahim
  • yhs-fh_lsonswrow
  • !sounat sidna brahim
  • sidna ibrahim el khalil wikipedia
  • lhistoire de sidna ibrahim
  • sidna ibrahim en arabe
  • ou est enterre sidna ibrahim
  • kisat ibrahim
  • histoire de sidna Ibrahim
  • histoire sidna ibrahim en arabe
  • sayidina ibrahim
  • prophete ibrahim biographie
  • kisat ibrahim alayhi salam